1- LES FAITS




QU'EST-CE QUE LE CHOLÉRA ?

Le choléra est une maladie infectieuse causée par la bactérie Vibrio cholerae qui provoque la diarrhée. Il est transmis par voie digestive, via l’ingestion d’eau et d'aliments contaminés. Une fois dans l'intestin, les vibrions sécrètent la toxine cholérique, principale responsable de l'importante déshydratation qui caractérise l'infection. La contamination se fait par la libération des selles ou vomissures des personnes infectées dans l’environnement, entrant en contact avec de l’eau et des aliments, tous des vecteurs de la maladie. Le choléra peut se propager très rapidement pour devenir une épidémie d’autant plus que la période d'incubation favorise le transport des vibrions sur de plus ou moins longues distances. L'incubation chez la personne infectée - de quelques heures à quelques jours - est suivie de violentes diarrhées et de vomissements, sans fièvre. En l'absence de traitement, la mort survient en 1 à 3 jours. La mortalité est plus élevée chez les enfants, les personnes âgées et chez les individus fragilisés.

Source : Croix-Rouge française



LA PREMIÈRE APPARITION DU CHOLÉRA EN HAÏTI

Le choléra fut retracé dans les pays de la Caraïbe dès le 19siècle, sauf en Haïti. L'exception haïtienne est confirmée par l'analyse des registres commerciaux et médicaux sur deux siècles. Inconnu jusque-là sur le territoire haïtien, le choléra est apparu pour la première fois dans l’histoire d’Haïti en octobre 2010 dans le département du Centre.

"Le premier cas confirmé de choléra a présenté des symptômes du choléra à partir du jeudi  14  octobre.  Il  s’agit  d’un homme de 20 ans habitant le village de Meille près de Mirebalais, dans le département du Centre." (Premier rapport du professeur Renaud Piarroux).

Le premier décès officiel suite à l’infection par la bactérie Vibrio cholerae survient le 17 octobre 2010 à l’Hôpital de Mirebalais. Le choléra en Haïti est confirmé formellement le 21 octobre 2010. Les premiers cas de choléra sont reçus à l’Hôpital de Mirebalais, à l’Hôpital St-Nicolas à St-Marc et à l’Hôpital Albert Schweitzer à Deschapelle. 

Le choléra est déjà passé à une phase endémique





LES VICTIMES

Décompte à partir du 17 oct. 2010

La souche de la bactérie Vibrio cholerae présente en Haïti  est  d’une extrême virulence. La mort peut intervenir deux heures après l'apparition de la maladie. 


Au 26 octobre 2010, on dénombrait déjà 305 morts et plus de 4 700 personnes infectées. En moins de trois mois, au 9 décembre 2010, l’épidémie avait déjà fauché 2 120 vies haïtiennes et contaminé près de 92 000 citoyens haïtiens. L’épidémie s’est propagée à travers le pays dans les dix départements géographiques du pays.



Depuis l'introduction du choléra en Haïti :

           - plus de 10 500 personnes sont mortes

           - plus de 10 % de la population haïtienne infectée

 


Le choléra est devenu la maladie infectieuse la plus mortelle en Haïti qui se classe pays numéro un au monde pour le nombre de cas de choléra. Le nombre de cas de choléra en 2013 est en hausse comparativement à 2012. De janvier à mai 2013, le nombre de personnes infectées dépasse de 5 000 le nombre de cas enregistrés à la même période en 2012.

Durant chaque saison pluvieuse, il faut prévoir une recrudescence de l’épidémie du choléra.

(Décompte automatique à partir du 17 octobre 2010, Boston. Données tirées du site du Ministère haïtien de la Santé publique)

Plusieurs observateurs craignent une manipulation des statistiques officielles qui viserait à minimiser les impacts humains du choléra pour l'année 2013.